Accueil > Chaville, ville résidentielle pour tous > Chaville et son histoire > Le château de Chaville en 3D

Le château de Chaville en 3D

À quoi ressemblait le “château jardin” de Chaville ayant appartenu au chancelier de France Michel Le Tellier puis au Grand Dauphin, fils de Louis XIV ? Détruit en 1764, sa restitution en trois dimensions est une prouesse historique et technologique à découvrir sur le site Internet http://chateau3d-chaville.wifeo.com

“Avec ce projet, nous avons voulu faire revivre le château de Michel Le Tellier. Il a été vendu à Louis XIV qui l’a offert au Grand Dauphin, son fils. Celui-ci possédait déjà le château de Meudon et a réuni les deux domaines. C’est la période la plus faste de Chaville”, argumente Marielle Rigault-Croquette, responsable des Archives municipales.

Idéalement situé entre Versailles et Meudon, le domaine de Chaville permettait d’agrandir considérablement l’espace royal. Le roi et son fils - appelé “Monseigneur” de son vivant - aimaient courir le cerf dans le parc de Chaville et Madame de Maintenon s’y recueillir lors de ses déplacements à Meudon.

Le château de Chaville au temps de son apogée, à l'aube du XVIIIe siècle

Pour faire revivre le château et le domaine, la Ville a fait appel à la société Phidias 3D d’Hervé Grégoire et Franck Devedjian. Ce dernier précise : “Cette modélisation du château de Chaville est un instantané d’une époque. J’ai choisi la fin du règne de Louis XIV qui correspond à l’apogée du domaine et de ses jardins à la française. Ma formation en histoire de l’art me permet d’avoir accès aux sources sur ces châteaux disparus. J’ai retrouvé des plans précis du domaine, datés de 1702, aux Archives nationales”.

Après avoir recoupé l’ensemble des archives, ils ont réalisé une maquette 3D du domaine : le château, les communs, la ménagerie, le village et les jardins. “À ce jour, personne n’a retrouvé d’informations sur les élévations techniques des bâtiments. J’ai surmonté cette difficulté en m’aidant des plans et de mes connaissances du XVIIe siècle. J’ai, par exemple, compté le nombre de marches des escaliers pour connaître la hauteur des bâtiments ou calculé la profondeur des fossés à partir des plans des caves. La 3D permet de recouper les sources et de se rendre très vite compte de ce qui ne colle pas.”

Son travail a permis de renouveler totalement l’iconographie du château qui était réduite à quelques estampes. “Grâce à cette modélisation, nous avons reconstruit le château avec les bons matériaux et les bonnes dimensions. En confiant ce travail à un historien, nous avons une rigueur scientifique et nous avons retrouvé toute une documentation qu’on ne soupçonnait même pas”, se réjouit-on au service des Archives.

Au National Museum de Stockholm, Franck Devedjian a également retrouvé des plans des parterres et des fontaines signés “M. Le Nôtre”, un indice inédit et tangible pour confirmer l’attribution des jardins de Chaville au célèbre paysagiste. “J’ai également découvert que Le Nôtre et Charles Chamois, architecte de la famille Le Tellier et du château de Chaville, se connaissaient depuis plus de 20 ans avant de réaliser le domaine. À mon sens, ce “château-jardin”, construit à partir de 1660 et si bien réussi, constitue donc l’aboutissement de réflexions intenses entre deux personnes de talent qui se connaissaient très bien”, conclut le chercheur.

Le château de Chaville en 3D

Rendez-vous
Ville Fleurie Ville ludique & sportive 2013 Grand Paris Seine Ouest (GPSO) Conseil général des Hauts-de-Seine Service Public Atrium de chaville Forum des savoirs Médiathèque MJC de la Vallée