Accueil > Chaville, ville résidentielle pour tous > Chaville et son histoire > XXe siècle : l'affirmation de la vocation résidentielle

XXe siècle : L’affirmation de la vocation résidentielle

La vocation résidentielle de la ville remonte à la mise en vente par lots des grands domaines dès la fin du XIXe siècle (lotissements du Parc Fourchon, du Parc Saint-Paul, du Parc Lefebvre…). Villas atypiques, maisons en meulière, architecture néoclassique, pavillon style années 30, maisons ouvrières fleurissent alors.

Aujourd’hui, cet habitat pavillonnaire préservé, le patrimoine vert de la ville (forêts, espaces verts municipaux, jardins privés) ainsi que les nombreux équipements culturels participent au charme et au rayonnement de Chaville.

XXe siècle : L’affirmation de la vocation résidentielle
Le parc de la propriété Lefebvre est loti à partir de 1907. L'hôtel de ville y est installé en 1909 (Archives-municipales, 1Fi Mairie 5).

Rendez-vous
Ville Fleurie Ville ludique & sportive 2013 Grand Paris Seine Ouest (GPSO) Conseil général des Hauts-de-Seine Service Public Atrium de chaville Forum des savoirs Médiathèque MJC de la Vallée